WATTIGNIES 1793

WATTIGNIES 1793

Album photos - Images



Bouton d'uniforme républicain petit module
Bouton d'uniforme républicain petit module :

Ce bouton d'uniforme français petit module a été retrouvé le samedi 6 novembre 2021 après midi sur la zone du plateau de Souvergeaux.

IL est dans un état remarquable et est parfaitement identifiable.

Diamètre relevé : environ 17 mm

Merci à Jonathan pour le don de ce bouton au Musée de la bataille.


Bouton du 7ème régiment d'infanterie du Jura
Bouton du 7ème régiment d'infanterie du Jura :

Ce bouton petit module a été retrouvé le samedi 23 octobre 2021 dans l'après midi sur la zone du plateau de Souvergeaux.

IL s'agit d'un bouton de manche.

Ce régiment était originaire du Jura et le soldat Joliclerc qui a laissé ses mémoires faisait partie de ses rangs.

Diamètre : 15 mm

Métal : Bronze


Deux chiens de fusil
Deux chiens de fusil :

Ces deux chiens de fusil ont été retrouvés quasiment en meme temps sur la zone du plateau de Souvergeaux le lundi 18 octobre 2021 dans l'après midi.

La aussi et plus que jamais cela nous indique que nous sommes bien, sur l'emplacement des combats.

Le chien de gauche est quasi complet avec sa vis et le mors qui permettait de serrer le silex avec sa mordache celui de droite est par contre en mauvais état, la vis et le mors ont disparus.

 


Tous les fantassins autrichiens représentés ici n'étaient pas tous présents sur le champ de bataille de Wattignies.

Numéro 1 : Dragon flamand de l'armée des patriotes

Numéro 2 : Régiment de Vierzet

Numéro 3 : Grenadier du régiment de Wurtemberg

Numéro 4 : Maréchaussée

Numéro 5 : Dragon du régiment de Namur, armée des patriotes

Numéro 6 : Porte drapeau du régiment de Clerfayt

Numéro 7 :Régiment de ligne

Numéro 8 : Régiment de l'Archiduc Joseph

Numéro 9 : Dragon de Latour

Merci à Liliane et Fred Funcken pour cette illustration prise dans leurs livres : "Le costume et les armes des soldats de tous les temps "

Livre N° 2 : De Frédéric 2 à nos jours

Edition CASTERMAN

 

 


Boucle de ceinturon de soldat autrichien
Boucle de ceinturon de soldat autrichien :

Cette boucle de ceinturon autrichien a été retrouvée par mon copain allemand Martin sur le champ de bataille de Nothweiller en Allemagne, bataille du 14 septembre 1793.

Elle est encore en très bon état.

Malheureusement et pour l'instant aucune boucle identique n'a été retrouvée sur les champs de bataille de Wattignies. 

Vous pouvez apercevoir cette boucle sur l'uniforme d'un soldat autrichien sur la photo suivante. 


Boucle visible sur ce soldat autrichien.


Sabre ou glaive d'artilleur modèle 1775
Sabre ou glaive d'artilleur modèle 1775 :

En observant bien la poignée de ce glaive vous remarquerez une similitude avec l'embout de sabre retrouvé en 2016 dans une pâture du petit village de Eccles situé à cinq kilomètres de Wattignies et qui est visible dans la rubrique "Eléments de sabre". 


Bout de poignée de glaive de canonnier
Bout de poignée de glaive de canonnier :

Cet embout de glaive à la tête d'aigle provient d'un sabre dit "A la Romaine" modèle 1775 et a été retrouvé par un détectoriste en novembre 2016 dans une pâture sur le territoire du petit village de Eccles situé à cinq kilomètres à l'Est de Wattignies.

Selon toute vraisemblance cet embout a été perdu par un soldat canonnier de la colonne du général Beauregard , cette colonne a du stationner à cet endroit avant de continuer sa progression vers les lieux de la bataille 

Cet embout à a tête d'aigle est en bronze et est en très bon état.


Bouton d'uniforme du 61 ème régiment d'infanterie
Bouton d'uniforme du 61 ème régiment d'infanterie :

Ce bouton petit module du 61 ème régiment d'infanterie a été retrouvé sur la zone du plateau de Souvergeaux le lundi 18 octobre 2021 et c'est le deuxième retrouvé sur quelques jours sauf que vu sa petitesse il doit s'agir d'un bouton de manche.

Avec sa taille de 11 mm il est nettement plus petit que celui que vous pouvez voir juste après.

La aussi sa découverte ainsi que celle de son "frère" nous confirme la présence du 61 ème régiment d'infanterie lors de la bataille sur ces lieux.

On aperçoit bien le chiffre 61. 


Des soldats qui auraient pu être présents à la bataille de Wattignies
Des soldats qui auraient pu être présents à la bataille de Wattignies :

Cette gravure représente tous les types de soldats qui auraient pu participer à la bataille.

En numéro 1 : Un chasseur à pied

En numéro 2 : Un soldat d'infanterie de ligne

En numéro 3 : Un volontaire belge

En numéro 4 : Un dragon

En numéro 5 : Un grenadier

En numéro 6 : Un cuirassier

En numéro 7 : Un hussard

En numéro 8 : Un gendarme

En numéro 9 : Un chasseur à cheval

En numéro 10 : Des artilleurs autour d'un canon

En numéro 11 : Un hussard d'escorte 

En numéro 12 : Un général

En numéro 13 : Un commissaire du peuple aux armées

En numéro 14, on aperçoit un ballon d'observation qui n' a pas été utilisé lors de la bataille de Wattignies.

Merci à Liliane et Fred Funcken pour cette illustration prise dans leurs livres : "Le costume et les armes des soldats de tous les temps"

Livre N° 2 : De Frédéric 2 à nos jours

Edition CASTERMAN 


Un hausse-col d'officier français
Un hausse-col d'officier français :

Ce hausse-col appartient à Martin un ami allemand qui l' a retrouvé sur un des champs de batailles en Allemagne, dites des lignes de Wissembourg.

Ce hausse-col en bronze est dans un état remarquable et était uniquement porté par les officiers.

Si on tient compte qu'il y a deux canons représentés on peut penser que c'est un officier d'artillerie qui le portait. 

Remarquez les trois fleurs de Lys. 

Aucun hausse col n'a été retrouvé sur le champ de bataille de Wattignies. 

Epaisseur du métal 3 millimètres

Métal : Bronze

Sur la gravure suivante vous pouvez apercevoir un hausse-col sur un officier français.

Commentaire de Martin publié le 08 juin 2021 :

Oui une belle trouvaille !

Je n'oublierai jamais ..................

 

 


Silex avec sa mordache
Silex avec sa mordache :

Ce silex a été retrouvé le samedi 9 octobre 2021 en début d'après midi sur le plateau de Souvergeaux, il était à une centaine de mètres du bouton n°61 retrouvé le même jour.

IL est encore en bon état et pourrait même reservir.

 


Bouton du 61 éme régiment d'infanterie
Bouton du 61 éme régiment d'infanterie :

Ce bouton d'uniforme grand module d'un diamètre de 22 mm du 61éme régiment d'infanterie a été découvert le samedi 9 octobre 2021 dans l'après midi sur la zone de Souvergeaux, endroit principal des combats à l'Est du village.

IL est dans un état correct malgré son grand age et on distingue bien le numéro.

IL y a malheureusement un problème, il n'y a pas eu de régiment n°61 qui s'est battu lors de la bataille selon Victor Dupuis dans son livre en deux tomes :

"La Campagne de 1793 à l'Armée du Nord".

Le commandant Dupuis indique qu'il y avait un 62 éme régiment qui était dans la division du général Ballant avec 713 soldats.

Le commandant Dupuis s'est trompé lors de l'écriture du second tome de son livre ou alors il s'agit d'un oubli, la découverte de ce bouton est bien une preuve formelle de la présence du 61 éme lors de la bataille. 

Pour rajouter de la confusion, j'ai confondu ce bouton le croyant du 19 ème régiment mais après inspection je lisais le numéro à l'envers puisquil y a une petite barre en bas du 1 et c'est donc bien un numéro 61 qu'il fallait lire.

Un grand merci à Jonathan qui l'a découvert et qui me l'a remis pour le placer dans une des vitrines du Musée.


Un officier français avec un hausse-col
Un officier français avec un hausse-col

Bouton du 39 ème régiment d'infanterie de gendarmerie
Bouton du 39 ème régiment d'infanterie de gendarmerie :

Ce bouton a été retrouvé par un détectoriste en 2010 sur la zone du plateau de Souvergeaux sur le territoire de Wattignies, l'un des endroits principaux de la bataille.

Le 39 ème régiment d'infanterie faisait partie de la division du Général Ballant et était un régiment de gendarmerie.

Le fait qu'il ait été retrouvé sur la zone de Souvergeaux sur Wattignies nous donne une indication sur la date de sa perte.

Comme le 15 octobre, le 39 ème régiment d'infanterie était dans la division Ballant et attaquait le village de Dourlers, on peut en déduire que ce bouton a été perdu par un soldat du 39 ème qui avait été déplacé sur Wattignies pour l'attaque du 16 octobre. 

En tous cas il est dans un état remarquable. 

Diamètre : 22 millimètres


Boulet de calibre 12 autrichien
Boulet de calibre 12 autrichien :

Ce boulet de 12 a été retrouvé en 2016 près d'une haie par Xavier un copain détectoriste que je remercie au passage, son boulet va rejoindre le musée de la bataille.

Ce calibre est le premier calibre 12 de nationalité autrichienne et qui dément ma fausse affirmation que les autrichiens n'avaient pas utilisé le calibre 12 lors de la bataille.

Retrouvé sur le territoire du village de Semousies au lieu dit  "Le Pas de Cheval" le nom de ce lieu dit n'est pas anodin et nous permet de penser que des troupes de cavalerie stationnaient à cet endroit lors de la bataille.

On peut penser que les autrichiens ont tirés ce boulet sur des cavaliers français stationnés à cet endroit.

Poids relevé : 5,2 kg

Poids officiel : 5,5 kg

Diamètre : 114 milllimètres


Le ravin de Souvergeaux
Le ravin de Souvergeaux :

Ici une photo prise le 31 juillet 2014 du plateau de Souvergeaux avec le ravin du même nom.

Les troupes françaises du général Duquesnoy ont gravis ce ravin pour attaquer leurs ennemis.


Deux sabres autrichiens
Deux sabres autrichiens :

Ces deux sabres autrichiens appartiennent à Hervé, un ami collectionneur qui m'a fait parvenir ces photos.

Ces sabres sont d'époque révolution et correspondent à la période.

On aperçoit qu'il manque le fourreau pour l'un d'entre eux.

Remarquez les deux gardes courbées identiques à la garde retrouvée par Monsieur Delsaut à voir plus bas dans cette rubrique.

IL est possible que l'un de ces sabres ait été utilisé par un soldat autrichien lors de la bataille de Wattignies mais cela n'est qu'une supposition.

Merci à Hervé pour la fourniture de ces photos.


Poignée du sabre sans fourreau
Poignée du sabre sans fourreau

Poignée de l'autre sabre
Poignée de l'autre sabre :

Ici sur cette lame il est indiqué : "Vivat Maria Thérésa" ce qui veut dire "Vive Marie Thérèse".

Un hommage à l'impératrice Marie Thérèse d'Autriche.



Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser